Elections de la Chambre de métiers et de l'artisanat

Fiers d'être artisans

 Lancement de la campagne électorale de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Puy de Dôme

Lundi 6 septembre 2021

17500 artisans vivent chaque jour au service des Puydômoises et Puydômois. Ces femmes et hommes de tous secteurs d’activité travaillent, créent, innovent, développent, recrutent, sont un poumon essentiel de l’économie locale et par leur savoir-faire sont la fierté de
notre territoire.

C’est avec la conscience et la reconnaissance de la qualité de leur travail que dans le cadre des élections à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Puy de Dôme qui se tiendront du 01 au 14 octobre 2021, nous sommes heureux de présenter une liste faite par des artisans, et surtout pour eux : Fiers d’être artisans.

 

François, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle François CERDENO j’ai 58 ans, je suis marié, deux enfants qui travaillent avec moi dans l’entreprise et je suis artisan carrossier peintre mécanicien.

 

Quel est ton parcours professionnel ?

J’ai commencé mon cursus professionnel par un prêt apprentissage à l’âge de 15 ans, suivi d’un apprentissage de 16 à 18 ans et je suis devenu salarié pendant 19 ans.

Je me suis installé en 2000 à l’âge de 37 ans dans un garage qui allait fermer. Ce garage ne proposait que de la mécanique et il était à mon sens obsolète. En le reprenant, j’y ai créé une carrosserie et j’ai développé également la partie mécanique.

Trois ans après j’ai racheté une autre affaire avec la même problématique de départ donc même recette pour le même résultat…

Cinq ans après j’ai racheté une troisième affaire qui se situe à Cébazat où je n’avais que le local et le parking donc ce fût création totale des activités de carrosserie, peinture, mécanique, et dépannage. Et dernièrement nous avons acheté les anciens locaux Harley-Davidson situés aux fourches de Cébazat où là, nous avons créé totalement un atelier mécanique, un show-room de vente de véhicules neufs et d’occasion et un pôle réception pour l’atelier de carrosserie.

 

Quels ont été les moments clés de ta carrière ?

Au fil des ans, j’ai constaté que les plus grands bonheurs paradoxalement peuvent se transformer en problématiques…

Mais je reconnais que le développement et le bon fonctionnement de l’entreprise m’ont amené une très grande satisfaction professionnelle et personnelle.

La proximité avec les clients le rapprochement avec nos collaborateurs, la création au quotidien, la carrosserie, la réparation mécanique résultant d’un travail technique participent à mon bienêtre professionnel.

 

Pourquoi t’es tu engagé pour la Chambre de Métiers et de l’Artisanat ?

La réussite par le travail doit nous apprendre à rester humbles… La pandémie, l’évolution des modes de consommation, les problématiques sociales et économiques, l’embauche des jeunes.

Je pense que pour les artisans il y a urgence, nous devons trouver des réponses très rapidement c’est pour cela que je me suis engagé dans cette campagne.

 

Qu’est-ce que tu souhaites mettre en place pour les cinq ans à venir de la CMA ?

Les trois points majeurs et les plus urgents à mettre en place sont pour moi la simplification du quotidien d’un artisan et de son entreprise, la possibilité de les accompagner dans leurs démarches et au quotidien, mais aussi la transmission qui doit être une priorité pour valoriser la réussite, protéger ceux qui transmettent et protéger ce qui reprennent.

À cela je rajouterai l’apprentissage qui me tient particulièrement à cœur et dont je suis issu, et la formation professionnelle. Si nous voulons des repreneurs nous devons former des apprentis et des collaborateurs qui demain seront capables de reprendre nos entreprises.

 

Le parcours de la Camionnette Fiers d’Etre Artisans !

 

retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear